AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La maison de Chloé et Kagar

Aller en bas 
AuteurMessage
Chloé
Administratrice principale - Chevalier - Veuve - Mère de Soazic
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 25
Localisation : perdue dans ses pensées
âge du perso : 25 ans
Pouvoir - Élément : air
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: La maison de Chloé et Kagar   Dim 11 Fév - 22:08

Chloé regarda autour d’elle dans la chambre. Elle était seule avec Kagar, Soazic étant partie, comme à chaque pleine lune chez Ellya. La chevalier repensa aux années précédentes. Peu après sa rencontre avec Kagar, Chloé avait perçut de la vie dans son ventre. Elle avait alors tenté de se réfugier le plus souvent possible dans la forêt afin que ses frère et sœurs d’armes ne voient pas son ventre sans cesse grossissant, mais en vain. Elle avait alors tout avoué aux autres, qui, contrairement à ce qu’elle avait pensé, l’avait très bien pris, et quelques jours plus tard, son mariage avec Kagar avait lieu dans la cour du Château de Shurt’dur. Pourtant, certains étaient restés réticents, mais Chloé n’y portait pas attention puisque tout ce qui comptait pour elle à ce moment c’était son amour pour Kagar ainsi que pour sa future fille. Ils s’installèrent donc dans une ferme à mi-chemin des deux camps, afin d’éviter des conflits politiques.

Quelques mois plus tard, une jeune fille du nom de Soazic était sortie du ventre de Chloé. Elle avait étonné tout le monde puisque plus elle vieillissait, plus elle ressemblait à Leïla. Au début, certains avait été très surpris et avaient eu des doutes quant à l’identité du « père » surtout que Leïla et Chloé étaient les meilleures amies du monde. Ce n’est que plus tard qu’ils apprirent que Kagar était le frère de Leïla.

Dailleurs en parlant de Leïla, celle-ci avait eu ses deux premiers fils, des jumeaux, presque en même temps que Chloé. Au retour de sa lune de miel, elle s’était installé dans une ferme avec Xénophile. Ils y vivaient maintenant paisiblement (ou presque) et avaient eu un troisième enfant, une fille cette fois. Une rumeur qui disait que Xénophile trompait sa femme avec Jade circulait, mais Chloé n’y croyait pas. On avait qu’à voir l’étincelle s’allumer dans les yeux du chef lorsqu’il regardait Leïla pour comprendre que c’était faux. Du mois, c’est ce que Chloé en pensait.

Ses pensées dérivèrent sur Robin. Pauvre de lui… il n’avait jamais vu son fils unique. Tout cela à cause de ces maudits dieux…Dailleurs ceux-ci ne répondaient pus à aucune prière en provenance de l’Edorigh (HJ : Pour ceux qui ne le sauraient pas l’Edorigh c’est le continent des chevaliers (et draconniers aussi ^^))

Elle promena son regard dans la pièce et regarda son amant. Elle était loin de se douter de ce qui se passait chez Ellya en ce moment. Elle finit par demander :


-Alors… que fait-on ce soir, très cher?

[HJ: Enfin j’ai fini mon post! Il est légèrement beaucoup plus court que le premier que j’ai malheureusement pardu, mais vous allez devoir faire avec!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carc.niceboard.com
Chloé
Administratrice principale - Chevalier - Veuve - Mère de Soazic
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 25
Localisation : perdue dans ses pensées
âge du perso : 25 ans
Pouvoir - Élément : air
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: La maison de Chloé et Kagar   Jeu 4 Oct - 22:12

Trois ans plus tard


Cela faisait maintenant trois ans que Kagar avait fusionné avec Madorak pour former Flavrien. Chloé avait abandonné leur maison à la campagne puisque Soazic étudiait maintenant au château. Chloé avait repris son ancienne chambre au château et vivait sa vie au jour le jour. Elle se foutait du lendemain, elle se foutait de mourir, tout ce qui lui importait désormais, était le bonheur de sa fille, Car celle-ci était tout ce qui lui restait. Elle avait refusé que Flavrien ne revienne à Shurt’dur, ou même à Hydzerjburg, car elle craignait qu’il ne fasse une cris et se mette à tuer tout le monde. Après tout, une partie de lui provenait du mal incarné. Cependant, une fois par mois, c’est à dire à chaque pleine lune, Chloé et Soazic se rendait près de chez les draconniers, là où habitait Flavrien, afin que Soazic puisse revoir celui qui jadis fut son père. Chloé aimait toujours Kagar, et elle doutait qu’un autre homme puisse un jour prendre sa place, mais Kagar n’existait plus. Il n’était pas mort, mais il n’existait plus. En fusionnant avec Madorak, il avait mit fin à son existence. Mais Chloé l’admirait, car il avait fait cela pour leur fille, pour leur bien à tous. C’était la preuve de son amour. Certes, Chloé aurait préféré qu’il soit toujours là, à ses côté, mais ce n’était pas le cas, et elle allait devoir faire avec. Si le destin avait fait en sorte qu’elle perde Kagar, alors c’est qu’il avait une bonne raison. Rien n’arrive jamais pour rien, tel était la philosophie de Chloé.

Lorsqu’elle avait vu ce qui était arrivé à l’homme de sa vie, Chloé avait pleuré, pleuré, pleuré. Pleuré jusqu’au bout de ses larmes, pendant sept jours et sept nuits, mais maintenant elle se forçait à sourire à la vie, malgré la peine qui persistait au fond de son cœur. Elle se disait qu’en ayant l’air heureuse, elle pourrait peut-être rendre d’autres gens plus heureux, car elle ne souhaitait plus que leur bonheur à tous et à toutes. Elle était avait connu trop de malheurs qu’elle ressentait encore, elle ne voulait pas que d’autres gens souffrent comme elle avait souffert, surtout sa fille. Cependant, il restait une personne qu’elle maudissait du plus profond de son âme : Xénophile. Selon elle, tout partait de lui. Si il n’avait pas choisi Leïla, à la place de elle, Chloé, elle n’aurait jamais seulement rencontré Kagar, et rien de tout ceci ne serait arrivé. Ensuite, elle admettait qu’il aie pu commettre une erreur, mais il aurait pu se rattrapé. Il aurait pu ne pas insulter son mari, et celui-ci ne serait pas parti seul chez Madorak. Elle si son cerveau n’avait pas été si lents, ils aurait pu partir plus tôt et arriver à temps pour empêcher les deux âmes de fusionner. Et il aurait pu emmener Chloé au Sùndavar à la place de lui faire faire de la recherche inutile avec Jade pour chef d’équipe en plus! Plus elle y pensait, plus Chloé était convaincue que rien de cela ne serait arrivé sans Xénophile! Elle avait parfois une envie menaçante de l’étrangler, mais elle résistait, car de toute manière, il était trop tard, et ils n’avait pas besoins de nouvelles élections pour un nouveau chef juste avant l’adoubement des écuyers, et l’attribution des élèves encore une fois.

La mort de son âme sœur avait tout changé en Chloé. Depuis son apparence physique jusqu’à son comportement. Elle avait maintenant laissé poussé ses cheveux qu’elle avait toujours gardés aux épaules. Ses traits étaient tirés et elle se frustrait à la moindre petite anicroche. C’était encore pire depuis que sa meilleure amie était morte emportant son frère dans la mort avec elle. Personne ne savait ce qui s’était passé réellement, car les morts ne parlent pas. Mais un soir, Leïla s’était rendue chez Flavrien, sur son invitation, et elle n’était pas revenue. Dailleurs, tous avaient senti sa mort, mais Chloé était la seule a avoir senti celle de Flavrien, à part sa fille peut-être. Le lendemain, Chloé s’était rendue à la grotte, même si ce n’était pas la pleine lune, et elle avait trouvé les « demi » frères et sœurs, sans vie, sur le sol, un poignard dans chacun de leus coeurs. Elle en avait pleuré durant des semaines et des semaines, puis, elle s’était rendue Chez Xénophile, un soir, comme ça sans raison, simplement car elle avait besoin de réconfort, puis, saoule, pour la première fois de sa vie, elle avait embrassé Xénophile et lui avait demandé si il voulait bien vivre avec elle et leurs enfants. Il avait refusé de répondre alors que Chloé n’avait pas tous ses esprits, mais avait cependant continué à l’embrasser. Chloé lui avait alors annoncé qu’elle ne lui offrirait pas, ou plutôt plus, son corps tant qu’il ne lui offrirait pas son cœur. Elle était repartie chez elle, tibutante. Elle avait peine a marcher, mais Xénophile l’avait laissé seule faire son chemin.

Quelques jours plus tard, Ils s’étaient croisés dans les couloirs du château, et Xénophile lui avait annoncé qu’il ne se sentait pas prêt à voir une autre femme dans sa vie. Il avait dit cela d’un ton qu’il avait sans doute voulut apaisant, mais Chloé l’avait pris autrement. Il n’avait jamais aimé Chloé et ne l’aimerait sans doute jamais, mais il n’avait simplement pas le courage de l’avouer. Tout le monde voulait toujours ménager Chloé, tout le monde la traitait comme une incapable, comme un enfant même. Et cela frustrait Chloé. Personne ne lui disait jamais la vérité pour ne pas la blesser, mais ils ne faisait tous que le blesser encore plus. Elle avait sans cesse la désagréable impression qu’on lui cachait quelque chose, et elle détestait ça! Elle n’était plus une enfant, elle était devenue une guerrière responsable, et de surcroit, qui élevait sa famille. Certes, elle était bien une veuve quelque peu éprouvée, mais après tout ce temps elle s’en remettait, et ce n’était sûrement pas grâce à ses compagnons d’armes. C’est pourquoi elle était partie en courrant lorsque Xénophile lui avait enfin donné sa réponse. Il avait simplement dit la chose à ne pas dire, la goutte qui avait fait débordé le vase déjà trop plein. Elle ne lui avait pas dit ce qu’elle avait sur le cœur, ce cœur lourd de la mort de ses seuls vrais compagnons autant que de l’incompétence de ceux qui restaient. Elle avait parfois envie de faire comme Yasmine et de s’enfuir, de quitter l’ordre, mais elle voulait prouver à tout le monde qu’elle n’était pas une lâche. De plus, sa fille allait bientôt commencer son éducation au château, et cela, Chloé y tenait plus que tout au monde. Elle resterait donc pour sa fille qu’elle chérissait tant, ainsi que son honneur qu’elle souhaitait ardument conserver.

Chloé maintenant seule avait choisit de retourner habiter au château, puisque la maison était maintenant trop lourde des souvenirs de Kagar pour qu’elle puisse y vivre. Elle n’était que revenue chercher ses derniers biens pour les apporter dans sa chambre au château. Afin que sa fille puisse se faire des camarades plus rapidement, Chloé l’avait laissé dormir dans le dortoir des élèves. Maintenant, elle était devenue la fière écuyer de Kalem. Ce dernier s’était dailleurs fiancé à son ancien écuyer, Angelle. Pour une fois, Chloé approuvait le choix de Xénophile. Elle était certaine que Kalem serait un bon maître pour Soazic.

Chloé observa la maison devenue quelque peu poussiéreuse ces derniers temps, puisque personne ne l’entretenait. Elle pénétra dans son ancienne chambre. La pièce était plutôt sombre. Elle ouvrit son armoire. Il ne restait que quelques vêtements : sa robe de mariage et la tunique qu’elle portait la première fois qu’elle avait rencontré Kagar, et ils resteraient là où ils étaient, c’était mieux ainsi, sinon Chloé passerait son temps à pleurer dessus. Elle prit plutôt les autres tuniques et ses rares robes qui lui restaient. Elle tira sur les cintres, et aussitôt, un curieux médaillon tomba sur la tête de Chloé. Cette dernière l’ouvrit. C’était le médaillon que Kagar lui avait offert lorsqu’il l’avait demandé en mariage. Il contenait les gravures de leurs deux visages. En replongeant dans ses souvenirs des temps passés, Chloé versa une larme sur le doux visage de son défunt époux. Elle referma le médaillon en emprisonnant la larme dans son creux. Puis, elle passa la chaînette autour de son cou. Ainsi, elle aurait l’impression de toujours porter Kagar sur elle. Plus jamais il ne la quitterait ainsi. Apaisé par ce sentiment d’espoir, elle se calma peu à peu et pu bientôt prendre ses vêtement laissés sur le sol, fermer l’armoire et sortir de la maison. Mis à part son précieux médaillon, Chloé avait laissé tout ce qui lui rapellait Kagar dans la maison. Le meilleur moyen pour Chloé de se ressaisir, et elle le savait, était d’oublier Kagar, mais elle s’en sentait incapable. Elle s’était d’abord dit qu’en laissant ici tout ce qui lui rappelait son homme, elle parviendrait, mais finalement, ce n’était pas le cas. Au moins, en n’ayant pas de souvenirs concrets de lui elle ne passerait pas son temps à pleurer, et c’était mieux ainsi. C’est pourquoi à défaut de l’oublier, elle éviterait de s’y faire penser. Elle passa ses vêtements par dessus son épaule, et monta sur sa dragonne. Toutes deux décollèrent en direction du château, prenant ce chemin pour la dernière fois. Chloé n’avait pas l’intention de retourner à son ancienne maison, c’était trop douloureux pour son cœur. Elle laissa donc voguer ses pensées au rythme des battements d’ailes de Chrystalinia, et elles lorsque cette dernière se posa dans l’antre des dragons, Chloé s’était parfaitement remise de ses émotions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carc.niceboard.com
 
La maison de Chloé et Kagar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shurt'Dur :: La campagne-
Sauter vers: