AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Terres de Zuter

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Zuter
Ancien draconnier à la retraitre - Forgeron
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Localisation : Dans ma maison.
âge du perso : 30 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mar 28 Aoû - 10:07

[HJ: Eh bien j'aurais voulu que vous veniez après la réponse de Delan pis après que ce soit officiel que Yasmine reste lala! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delan
Modérateur Cinglé et Crétin - Dragon de Zuter - Père d'une marmaille d'enfants
avatar

Nombre de messages : 429
Age : 28
Localisation : Noyé sous une nuée de bébés dragons ou à gambader avec Zuter quand les femelles sont trop énervantes
âge du perso : Euh... bah... 217 ans je crois! ^^ (apparemment je suis pas bon en math X_X)
Pouvoir - Élément : TERRE!!! J'aime pas l'eau, ca mouille, le feu, ca brûle, l'air... ca rend fou! EN RESPIRANT!
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mar 28 Aoû - 20:25

[HJ: alors je propose que Robin ait sa première rencontre (si on peut appeler ca comme ca XD) avec moi pendant que Zuter s'osticote avec Yasmine... ^______________^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin
Modérateur - Chevalier -Époux de Jade - Maître de Mathys - Père d'Angélika
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : Eh bien...dans mes bottes, aux dernières nouvelles =D
âge du perso : 23 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mer 29 Aoû - 23:57

[ Moi ça me va, juste une question: est-ce qu'on commence un autre topic ou on dit juste qu'on est plus loin et on reste ici ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delan
Modérateur Cinglé et Crétin - Dragon de Zuter - Père d'une marmaille d'enfants
avatar

Nombre de messages : 429
Age : 28
Localisation : Noyé sous une nuée de bébés dragons ou à gambader avec Zuter quand les femelles sont trop énervantes
âge du perso : Euh... bah... 217 ans je crois! ^^ (apparemment je suis pas bon en math X_X)
Pouvoir - Élément : TERRE!!! J'aime pas l'eau, ca mouille, le feu, ca brûle, l'air... ca rend fou! EN RESPIRANT!
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Sam 1 Sep - 0:20

[HJ: Comme tu veux O.O]

OUps... Ça sentait le brûler. Ou, plutôt, l'odeur de sang et de la sueur de la frustration émanant de Zuter vint agresser les narines sensibles du dragon. Bon, ça y était, son humain allait lui passer un savon ou, plutôt, lui ouvrir la gueule et lui faire avaler cette horrible substance avec laquelle les humains se frottaient le corps au lieu de faire "géranimo" dans la rivière la plus près. Delan avait l'impression que les yeux exorbités par la fureur de Zuter allait jaillir de la tête de ce dernier pour venir l'agresser. Argh!

Cependant, s'il avait peur, ou du moins en quelque sorte, la crainte du dragon de terre aux écailles présentement d'un vert terne en raison de son flagrant malaise se mua en colère noire. Quoi? Comment Zuter osait-il s'adresser à lui de la sorte alors qu'il venait de lui sauver la vie? Delan avait appris à tolérer bien des choses à l'égard de son humain associal, mais là, c'était le comble! Crétin de Zuter! Bougre d'imbécile! Désormais, le dragon avait pris une teinte émeraude, éclatante... menaçante.


-GROS TAT DE FIANTES ! Gronda-t-il, sa voix vibrante de colère faisant trembler le sol. JE T'AI SAUVÉ LA VIE ET C'EST AINSI QUE TU ME REMERCIES? J'AURAI DÛ TE LAISSER CREVER! J'EN AI MARRE QUE TU RESTES TERRÉ DANS TON TROU DE SOURIS, LOIN DE TOUT LE MONDE, D'AILLEURS!

Sur ce, frustré et outré, Delan vit volte face et disparut derrière le rideau des arbres, laissant Zuter à ses terres dévastées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin
Modérateur - Chevalier -Époux de Jade - Maître de Mathys - Père d'Angélika
avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : Eh bien...dans mes bottes, aux dernières nouvelles =D
âge du perso : 23 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Lun 3 Sep - 12:42

[ Bon alors commençons un autre topic si jme fies a ton post Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delan
Modérateur Cinglé et Crétin - Dragon de Zuter - Père d'une marmaille d'enfants
avatar

Nombre de messages : 429
Age : 28
Localisation : Noyé sous une nuée de bébés dragons ou à gambader avec Zuter quand les femelles sont trop énervantes
âge du perso : Euh... bah... 217 ans je crois! ^^ (apparemment je suis pas bon en math X_X)
Pouvoir - Élément : TERRE!!! J'aime pas l'eau, ca mouille, le feu, ca brûle, l'air... ca rend fou! EN RESPIRANT!
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Lun 3 Sep - 21:53

[HJ: alors à toi, mon pokémon préféré ^___^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuter
Ancien draconnier à la retraitre - Forgeron
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Localisation : Dans ma maison.
âge du perso : 30 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Ven 21 Sep - 0:37

N'étant pas dans l'état d'analyser les émotions de quique ce soit (de toute façon même quand il le faisait il était nul), Zuter regarda son dragon s'en aller.

-C'EST ÇA! VA-T-EN ESPÈCE DE GROS...

Sa voix se brisa. Une douleur vint le prendre direct dans le coeur et dans la gorge. L'assassin toussa un peu, pour voir que du sang s'échappait et de son nez et de sa bouche. Il jura entre ses lèvres, les mains appuyées sur les cuisses, le visage face au sol. L'adrénaline faisant de moins en moins son travail, Zuter commençait à ressentir la douleur qui s'insinuait malicieusement dans tout son corps. Il se força à se redresser. Il regarda ses terres et soupira. S'il n'arrangeait pas ça tout de suite, ça serait beaucoup plus dur par la suite.

Alors, faisant face à son champs, il se concentra sur la magie qui lui circulait dans les veines et devant les terres parsemées de craques énormes, Zuter claqua des mains assez fortement. Dans un tremblement de terre, les champs reprirent leur place initiale. Dans un soupire de contentement, l'ancien draconnier se dirigea vers la maison, l'esprit ailleurs.

Cependant, il ne fut pas ailleurs longtemps. Lorsqu'il arriva sur le pas de la porte, il vit un trou dans son plafond, une étrangère, et sa table écrapoutie sous la dites étrangère. Il plissa les yeux méchamments. Zuter regarda la jeune fille. Elle ne semblait pas vraiment dangereuse. Mais il prit quand même l'un de ses sabres récupérés plus tôt et lui tendit sous la gorge.

-T'es qui toi?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmine
Ancienne Écuyer - Voyageuse Bavarde
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 27
Localisation : Surement dans une maisonette perdu en plein milieux de nul à part XD
âge du perso : 18 ans, je fais ce que je veux! XD
Pouvoir - Élément : EaU~ Et elle adore faire tomber de la pluieee~ (XD)
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Ven 21 Sep - 1:53

Yasmine écoutait ses voix furieuse qu’elle percevait venant de l’extérieur de la maisonnette. Elle avait beau prendre de grande respiration pour chasser sa peur, si elle avait pu bouger, elle se serait enfuit en courant. Immobiliser a cause de sa cheville, la jeune fille resta sous le toit défoncer ainsi que sous le ciel noir et gris. Elle sentait que L’homme aux cheveux blanc arrivait et que Delan ne lui avait pas parlé d’elle. Ce qui, ne falicitait pas sa tache. Déjà, plein d’argument se formait dans son esprit pour expliquer sa présence. Elle se savait prête à répondre à n’importe quel question.

Mais lorsqu’elle le vit, la crainte la figea sur place. Avant même que Yas n’ai pu ouvrir la bouche pour parler, celle ci se retrouva avec un sabre sous sa gorge. Relevant doucement la tête, elle plongea sans plaisir ses yeux vert vitreux dans ceux froid et gris du combattant blessé. Il avait mauvaise allure mais semblait prêt à se battre encore une fois. Avalant difficilement, Yasmine voulu répondre mais n,y parviens pas tout de suite. Une goutte d’eau tomba sur sa tête, la faisant sursauter. Une autre vient ensuite, puis un autre et une énorme averse lui tomba dessus, la mouillant de partout. Les deux mains toujours agripper a sa cheville enflée, l’écuyère n’osait même pas bouger d’un centimètre par peur d,être tuer sur le champ. Elle réussit quand même à dénouer sa voix après quelques instants.


-Je... Je suis Yasmine... Delan m,a transporté jusqu’ici... Je suis écuyère mais ... Je voulais juste partir... Et... Voulant voir ce qui se passait, je suis monter... monter sur le toit. Il a... Brisé et je suis tombé ... Je voulais vraiment pas... Je suis désolé pour votre table également. Je croyais pas que... Enfin bref... Vous... Vous etes Zuter je suppose.

La pauvre, essayer donc de parler alors qu’une cheville fouler vous fait souffrir, qu’un sabre vous menace et que la pluie vous refroidis en vous gelant les os. Yasmine fit tout de même un léger sourire à l’homme. Elle ne venait pas pour l’attaquer et elle espérait qu’il ne la croit pas dangereuse. Pourtant, celui ci ne bougeait toujours pas, comme si il réfléchissait.

-Vous devriez pas... , dit-elle en quittant son regard froid pour fixer le sol, vous saignez pas mal et... Peut être que... Dormir serait une bonne idée ou bien...

Le silence de Zuter et son absence de réaction la firent encore plus désespéré. Il avait l’air si sympathique! Yas regrettait un peu d’être la mais que pouvait elle faire? Il pleuvait, elle était blessée et elle ne savait même pas ou elle était! Elle resta donc toujours immobile, évitant de croiser le regard de L,homme aux cheveux blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuter
Ancien draconnier à la retraitre - Forgeron
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Localisation : Dans ma maison.
âge du perso : 30 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Sam 22 Sep - 13:39

Zuter se retint pour ne pas abattre son sabre sur la tête de la jeune fille trop bavarde. Il essaya de comprendre quelque chose à ses paroles incompréhensibles et nombreuses. Pourquoi, par tous les dieux, pourquoi devait-il subir tout cela? Pourquoi ne pouvait-il pas finir ses jours tout seul, tranquille? L'assassin soupira. Sans vraiment y penser, il abaissa son arme. De toute façon, elle était blessée. Elle ne pouvait pas être vraiment plus dangereuse.

Matérialiste comme il l'était, Zuter eut alors une pensée pour sa table et son toit. Sa table, il pourrait s'en occuper plus tard. Mais le toit...Les nuits devenaient de plus en plus froides, annonçant l'automne. Il ne voulait pas mourire gelé. Et cette pluie qui venait de soudainement tomber. Il soupçonna Yasmine, mais ne dit rien. Sans même consulter Sofya (qui était on ne savait où), Zuter pencha la tête en soupirant. Il avait seulement envi d'en fini avec cette histoire stupide.


-C'est bon. Tu pourras rester jusqu'à ce que tu guérisses. Après cela, je demanderai à Delan de te rapporter chez les chevaliers. Pas envie de m'occuper de quelqu'un d'autres.

Serrant son sabre, il prit Yasmine par un bras pour qu'elle se lève et qu'il puisse aller la porter sur le sofa. Il ne ressentit à peine l'eau froide sur son corps et se dirigea vers la salle de bain (mettons) où il alla prendre une atèle et des bandages. Plus vite elle soignait, plus vite lui serait de retour à sa vie quotidienne. Il s'essuya le sang coulant de son nez avec sa chemise blanche et se lava les mains. L'assassin prit un tabouret que la chute de Yasmine avait épargné et s'assit devant la jeune fille.

-Met ton pied là, dit-il en pointa sa propre cuisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofya
Paysanne
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 28
Localisation : Dans la maison de Zuter, à engueuler ce dernier qui a encore laissé traîner ses chaussettes sales!!
âge du perso : Vingt-Deux ans
Pouvoir - Élément : Inconnu - Aucun
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Sam 22 Sep - 23:31

Lorsque Sofya ouvrit les yeux, elle eut l'impression de se trouver projetée dans un sombre et effrayant passé. Tout autour d'elle n'était plus que ruines, désolation, tandis que des ombres menaçantes dansaient devant ses yeux vitreux. Lentement, les jambes chancelantes, la jeune femme se redressa avec peine sur ses genoux tremblants, le regard rivé sur le sol poussièreux, là où voletaient multitude de points de toutes tailles et de toutes teintes. Ses mains, convulsées de tremblement, se crispaient convulsivement sur le plancher, cherchant désespérément une prise. Puis, lorsque ses bras retrouvèrent un peu de force, Sofya redressa sa tête, qui semblait peser des tonnes.

À travers les courtes mèches éparses obstruant une partie de sa vision, les yeux charbonneux, où le brasier de la fureur allumée par Quentin s'était enteinte, survolèrent brièvement les alentours, avant que la jeune femme ne ferme les paupières en serrant les dents. Autour d'elle, le paysage se trémoussait dans une danse endiablée. Sofya, quant à elle, avait tout simplement l'impression d'avoir été droguée. À chaque mouvement de la tête, la lourdeur de cette dernière lui donnait envie de ricaner comme une demeurée. Résistant contre cette envie dérisoire, elle se redressa en s'agrippant à la chaise la plus près, observant de son regard flou les alentours.

Une fille. La maison dévastée. Zuter, couvert de sang. Nulle trace de Quentin. Sofya posa un pied tremblant devant elle. C'est alors qu'elle la sentit. L'humidité. Bien qu'elle s'en fût allée se baigner précédemment, il ne s'agissait pas d'eau. Ses pantalons s'étaient progressivement gorgés d'un liquide d'aspect de vin lustré. Du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmine
Ancienne Écuyer - Voyageuse Bavarde
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 27
Localisation : Surement dans une maisonette perdu en plein milieux de nul à part XD
âge du perso : 18 ans, je fais ce que je veux! XD
Pouvoir - Élément : EaU~ Et elle adore faire tomber de la pluieee~ (XD)
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Sam 22 Sep - 23:38

Yasmine pensait déjà à sa mort (XD) lorsque Zuter baissa enfin son arme. Soulagé, elle releva sa tête mouiller pour observer son humeur alors qu’il lui annonçait qu’elle pouvait rester jusqu a ce que sa cheville guérisse. La jeune fille compris bien sur qu’il valait mieux pour elle de ne pas lui dire qu’elle ne pouvait pas retourner d’où elle venait. Elle garda donc ça pour elle en murmurant un léger merci. Se sentant un peu mal, l’écuyère esquiva un geste dans le but de se relever. Elle en avait marre d’être sous sa pluie et sur le sol remplit de débris.

Mais alors qu’elle allait bouger, l’homme au cheveux blanc se pencha sans un mot en l’agrippant par le bras. Surprise, elle se laissa faire. Suivant Zuter jusqu’au divan, elle ne put s,empêcher expressive comme elle était, de grimacer de douleur en murmurant des “aie”à toute les deux cm. En temps normal, Yasmine aurait lancé quelque réplique pour chialer mais ayant légèrement peur de celui qui la supportait, elle garda le silence. Pourtant, une foule de question jaillissait de son esprit.

Une fois installer sur le divan plutôt confortable, la jeune fille suivit Zuter du regard. Où il allait celui la? Lorsqu’il réapparue avec des truc sûrement pour sa cheville, Yas leva ses yeux vert émeraude vers lui. Il allait vraiment la soigner? Dire qu’il y a peine 30 seconde, elle était sur de se faire tuer. Penchant légèrement sa tête, elle se questionna. Comment un être qui semblait prêt a tuer tout le temps ceux qui osait le regarder, pouvait il soigner une fillette ayant défoncé son toit? Elle trouva né en moins une réponse. Il avait un bon fond, et cela suffit à Yasmine pour effacer toute sa crainte qu’elle avait a propos de l’homme aux cheveux fantomatique. Elle senti bien que cette homme cachait sans doute plus de chose qu’il ne le croyait lui même. Sachant qu’elle avait le don d’analyser tout le monde, l’écuyère arrête de le fixer. “Met ton pied la»....

La jeune fille hésita tout a coup. C’est qu’elle doutait de la douceur de Zuter (XD) Mais elle n,avait pas trop le choix. Grimaçant encore une fois, elle posa lentement son pied sur lui avec un regard inquiet non dissimulé.


-Doucement okay?, ne put -elle s’empêcher de dire, dit... Pourquoi tu vis seul? Tu n’aimes pas la compagnie? Tu fuis quelqu’un?......... J’aime bien ta maison, elle est jolie. Pas très grande mais jolie. Bien qu’elle soit un peu trop au milieux de nul part.............. Tu sais, je trouve que tu te bats vraiment bien! C’était assez impressionnant. Moi aussi je sais me battre! Mais pas comme ça............ J’ai comme légèrement faim, pas toi? Tu as de la nourriture au moins non? Juste un peu?

Bref, entre ses phrase, Yas se contenta que de grimacer de douleur mais parlait pour oublier son mal. Et puis Zuter allait peut être répondre si elle changeait de sujet plus souvent. Il y avait sans doute de quoi dont il avait envie de parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuter
Ancien draconnier à la retraitre - Forgeron
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Localisation : Dans ma maison.
âge du perso : 30 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Sam 22 Sep - 23:48

Ce qu'elle pouvait parler sincèrement. Alors qu'il bandait la cheville de Yasmine, il perçut un mouvement sur sa droite. Encore un peu sur la défensive, il tourna vivement la tête, pour apercevoir sa ''protégée''. Non pas qu'il l'avait oublié, mais c'était un peu ça. Sofya. Elle semblait sur le point de se révanouir. Il se leva, après avoir fini l'atèle de Yasmine (et pas avoir répondu aux multiples question de la jeune fille) et se dirigea vers Sofya. Son air s'adoucit sans qu'il ne s'en rende vraiment compte.

-Hey, ça va aller? demanda-t-il en fronçant les sourcils.

[Plusse mini post de la mort xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofya
Paysanne
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 28
Localisation : Dans la maison de Zuter, à engueuler ce dernier qui a encore laissé traîner ses chaussettes sales!!
âge du perso : Vingt-Deux ans
Pouvoir - Élément : Inconnu - Aucun
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mer 26 Sep - 20:50

Sans plus de réaction que si un papillon s'était posé sur sa chevelure coupé court sans qu'elle ne le réalise, Sofya fixa longuement ses pantalons avant de lever un regard désorienté vers Zuter. Pour la première fois, elle ne détourna pas ses grands yeux bordés de rideaux de cils sombres, plongeant plutôt ses derniers dans les iris gris et clairs de l'assassin. Puis, ne pipant mot, elle abaissa le regard et glissa sa main sur le tissu rugeux du vêtement. Lorsqu'elle remonta au niveau de son visage ses doigts désormais dégoulinant d'un sang vermeil, elle n'eut pas davantage de réaction. Du sang. Elle en avait trop vu dans sa vie. Trop souvent, ce liquide écarlate s'était échappé à grands flots tumultueux de son corps. Maintenant, plus rien de cette catégorie ne pouvait la faire paniquer. Cependant, ayant retrouvé une légère bribe de son humanité passée, elle se questionna sur la raison pour laquelle tout ce sang coulait....

(HJ: Na c'est PAS une fausse couche. Sofya était si maigre qu'elle ne pouvait plus avoir d'enfants.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmine
Ancienne Écuyer - Voyageuse Bavarde
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 27
Localisation : Surement dans une maisonette perdu en plein milieux de nul à part XD
âge du perso : 18 ans, je fais ce que je veux! XD
Pouvoir - Élément : EaU~ Et elle adore faire tomber de la pluieee~ (XD)
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Sam 29 Sep - 19:34


Yasmine se retourna vers la jeune femme, qui venait de faire apparition de manière silencieuse dans la petite pièce qui composait le salon. Elle était toute mince et semblait ne pas être très en forme. Surprise, car elle croyait que Zuter vivait seul, elle la dévisagea pendant un instant. Vite comme ça, l’écuyère la pris presque pour une morte vivante ou bien quelque un de très malade. Son teint était plutôt pale et son visage, dénudé d’expression. Elle ne serait même pas surprise si elle cassait en deux en se penchant! La pauvre... Elle n’avait vraiment pas l’air bien. Jetant un regard vers l’homme aux cheveux blanc, Yas comprit heureusement qu’il ne semblait pas vouloir la mettre dehors comme il avait voulu le faire avec elle. Peut être était -il amoureux de cette femme étrange? Mais Zuter n’était le genre de personne qui montrait ses émotions et la jeune fille ne sut pas déchiffrer ce a quoi il songeait. Voyant le sang qui la recouvrait, Yasmine comprit sans doute mieux que Zuter ce qu’il se passait réellement.

Mais alors qu’elle voulu se relever, une force étrange l’en empêcha. Elle n’avait pas réalisé jusqu’ici à quel point son corps était fatigué. Yas se sentait lasse et plutôt lourde. Le bruit de la pluie, qui tombait toujours, l’endormait peu a peu. Incapable de résisté a la tentation de fermer ses yeux verts, la jeune fille le fit lentement, en écoutant tout de même ce qui se passait. Mais le divan était tellement confortable, bien que petit. Sa cheville semblait étrangement engourdie et le froid l’endormait encore plus. Après deux minutes, l’écuyère intrépide dormait dur comme une roche. Il aurait été impossible de la réveiller.

[Rêve de Yasmine/ également flash back]

Il faisait nuit. Une nuit chaude, étouffante et noir. De gros nuages épais cachaient la pleine lune. La chaleur était insupportable et plutôt inhabituel en cette saison. Un coup de tonnerre réveilla la jeune Yasmine, âgé d’a peine six ans. Ouvrant ses yeux, elle se redressa dans son lit. Sa fenêtre était ouverte et déjà, de grosses gouttes de pluie trempait le sol. Elle détestait les orages. Repoussant sa mince couverture, la fillette sauta au bas de son lit. Elle avait terriblement soif. Avançant de ses petits pieds nus sur le sol, Yas marcha doucement dans le noir. Elle ne ferma pas sa fenêtre car l’eau ne la dérangeait nullement. Sortant de sa chambre, elle pénétra dans le couloir. Il faisait tellement noir! Seul la lumière provocant des éclairs, lui permettait de voir. Marchant à petit pas incertain, la fillette regarda droit devant elle, en sursautant à chaque coup de tonnerre. Pour un adulte, le couloir n’était pas long à traverser. En seulement sept pas, on se rendait de la chambre de Yas à la cuisine, adjacente au salon. Mais étant jeune, il lui fallait faire le double des pas pour y arriver. Marchant doucement, le bruit de ses pas couvert par celui de l’orage, Yasmine crut entendre une voix.


-Papa?, demanda t-elle de sa voix innocente à travers le noir.

Elle savait que l’atelier de son père n,était pas loin sur sa droite. Plus au moins cinq pas. N’ayant pas obtenue de réponse, la fillette poursuivit sa route, ayant toujours aussi soif. Arrivé vis à vis la porte de l,atelier, Yasmine entrevit, grâce a une éclaire, que la porte était ouverte a demi. Son père travaillait - il encore a cet heure? Il faisait pourtant nuit. Tout à coup, elle entendit un sifflement autre que celui du vent et de la pluie, puis un bruit sourd. Apeuré, elle attendit qu’il passe un autre éclair pour voir de quoi il s,agissait. La lumière traversa la pièce trois secondes plus tard. C’est là que Yasmine la vit. Longue et brillante. La lame d’un sabre. Et juste un peu plus bas... La tête couper de son père.
Horrifier par cette vision elle plaqua ses mains moite sur ses grand yeux vert. Alors qu’un puissant coup de tonnerre la fit trembler. Elle était figée de peur. Apes que le silence soit revenu, la fillette ré ouvra lentement ses yeux. Plus rien. Pas de lame, ni de tête. Le sol était vide sauf les quelques taches de sang qui restait par endroit. Tremblante, Yasmine resta sur place à attendre que l’orage parte et qu’elle se réveille de son cauchemar. Mais elle ne rêvait pas. Elle avait belle et bien vue son père mort. De grosses larmes coulèrent de ses yeux émeraude et à travers cette nuit d,enfer, on entendit qu’un long cri désespéré...


-PAPAAAAAAAAAAAAAAA

[Finnn]

Yasmine s,agitait sur son divan. Elle semblait trembler alors que des gouttes de sueur perlaient sur son front bouillant. Elle avait tous les signes d’une personne en plein cauchemar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuter
Ancien draconnier à la retraitre - Forgeron
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Localisation : Dans ma maison.
âge du perso : 30 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mer 10 Oct - 0:41

...3 ans plus tard...


Il faisait noir. Complètement noir. Le jeune garçon ne pouvait rien voir, et la seule chose qu’il entendait était la respiration des autres enfants avec lui. La température dans la pièce était humide, et ses vêtements lui collaient inconfortablement sur sa peau pâle. Il se prit les genoux et les ramena contre son torse. Ses yeux gris fixaient le vide. Il n’avait pas peur. Il n’avait peur de rien.

Il savait ce qui allait se passer.

Mais il n’avait pas peur. Pas comme les autres enfants. Eux, c’étaient des trouillards. Mais pas le petit Zuter. Non. Lui, il était courageux. Il savait que sa mère comptait sur lui.
Sa mère….Sophia.
Il la détestait au plus haut point. Il n’était âgé que de dix ans, et il la haïssait tellement. Mais en même temps…C’était la seule qui «s’occupait» du petit monstre. Parce que c’était bien ce qu’il était. Enfin, du point de vue extérieur. Cependant, Zuter savait qu’il n’était pas un montre. Il était loin de là. Il avait seulement quelques traits distinctifs. Mais à part cela…
Un mouvement se fit à la droite du jeune garçon. Les sens, aiguisés par la méfiance, de Zuter fit tourner la tête brusquement à ce dernier. Ses yeux étaient grands ouverts et n’exprimaient rien. Une porte en vieux bois pourri s’ouvrit à la volée, frappant au visage une jeune fille qui étaient cachée derrière. Elle se mit à crier et à pleurer en même temps. La porte l’avait frappé dans le côté droit du visage, en plein sur son œil, qui se mit à saigner, sans qu’on ne puisse rien faire. La fillette n’était âgée que de huit ans.
Zuter la regarda mais n’eut aucune pitié.
Il avait apprit depuis sa tendre enfance que la pitié ne servait à rien et que dans ce monde cruel, c’était chacun pour soi. Pourquoi, de toute façon, aurait-il eu de la pitié pour ceux qui, au dehors, lui jetait des pierres à cause de la couleur un peu trop pâle de ses cheveux?
Une silhouette sombre descendit les petits escaliers en bois et vint se poster en plein milieu de la pièce humide. Il balada son regarda parmi les enfants en fronçant les sourcils. Dans le petit village reculé de Zuter, dans la région de Sùndavar, cet homme était surnommé «L’Oncle». C’était un homme puissant, qui dirigeait à peu près la seule et minime économie du village. Tout le monde l’adorait.
Enfin, les adultes.

Les enfants, eux, en avaient une peur bleue.
Car tous un jour se ramassaient chez lui, à faire ses quatre volontés.
Ils en ressortaient parfois couverts d’énormes ecchymoses, violés, maltraités…

Et les parents eux, ne disaient rien. Car si les enfants se retrouvaient chez lui, c’était de leur faute. Les gamins, dans ce village, étaient parfois considérés comme de l’argent, une monnaie d’échange en attendant que les parents trouvent de l’argent ou quoique ce soit d’autre pour rembourser l’Oncle.
Et il était bien connu que la mère de Zuter, mère célibataire, alcoolique et colérique, devait beaucoup, mais beaucoup de choses à l’Oncle. Il était aussi bien connu que l’homme adorait le petit Zuter. L’Oncle aimait bien les enfants un peu différents, ou les enfants dont une force psychologique assez puissante émanait d’eux. Il aimait briser les espoirs de ces petites créatures, réduire en bouillie leur ambition, les insuffler de peur…
L’Oncle aimait les voir souffrir. Il se nourrissait de cela.
Et le petit Zuter…souffrait. En silence. Il ne rouspétait pas, ne criait pas, mais dans son regard on pouvait voir, au fin fond de sa colère, la peur que l’Oncle recherchait et qui ne voulait sortir de la bouche du garçon d’âgé seulement d’onze printemps. Bouche que l’homme avait si souvent caressé…
Sa voix sortit de la noirceur, brisant le silence qui s’était formé, tel un couteau tranchant la chair d’un animal.

«Zuter. »

Le garçon déplia lentement ses longues jambes. Déjà pour son âge, il était grand et svelte. Ses yeux gris se posèrent avec haine sur l’Oncle, qui affichait un rictus. Il se dirigea vers l’homme, calmement.

***


Ses yeux s’ouvrirent rapidement et pendant un instant, Zuter se demandant où il était. Il lui semblait encore sentir l’humidité de cette pièce sombre qui longtemps auparavant, l’avait grandement marqué. Il sentit sur son visage quelque chose de piquant et vit qu’il était étendu dans son champ de blé. L’ancien draconnier se redressa, s’asseyant en regardant autours. Il avait froid malgré le soleil tapant qui éclairait cette matinée. Son corps lui faisait mal. Il laissa échapper un grognement de douleur quand celle-ci vint s’insinuer encore une fois dans son cœur.
Zuter en eut le souffle coupé. Il referma les yeux et se tint la poitrine, attendant qu’elle passe.

Cela faisait maintenant trois ans que ça durait. Trois années, durant lesquelles il s’était occupé de son champ, de sa forge, de Sofya et de Yasmine. Il s’occupa peu de lui, préférant ne pas penser aux démons qui le hantaient, mais qui maintenant, trouvaient le moyen de refaire surface. Trois ans à revoir en rêve ceux à qui il avait cruellement enlevé la vie.
Conséquence, il ne voulait plus dormir.
Zuter devint un peu plus pâle que d’habitude, malgré les longues heures à passer au soleil. Il avait perdu un peu de poids mais gardait toujours la forme. Entraîner Yasmine lui avait quand même servit un peu à lui aussi.

La jeune adolescente, de maintenant 18 ans, était restée en fin de compte chez Zuter. Elle avait beaucoup aider ce dernier avec Sofya, qui, étant femme, faisait souvent des sautes d’humeurs et qui n’hésitaient pas à sortir son poêlon : pour la fracasser sa vergogne sur la tête du forgeron, et pas pour cuisiner, comme elle aurait été sensée le faire. Enfin bref. Ce genre de scènes étaient devenues habituelles, et Zuter avait appris rapidement ce qu’il ne fallait pas dire, ce qu’il fallait faire, et tout et tout pour ne pas mettre une femme furieuse…en furie. Bref, pour en revenir avec Yasmine, il avait entraîné celle-ci pendant trois ans, et durement, pour qu’elle puisse être capable un jour de se défendre. Bien qu’il ne lui ait jamais dit, Zuter était quand même attaché à l’adolescente. Il l’avait en quelque sorte vu grandir. Il l’avait vu évoluer, s’améliorer, piquer des crises de colère (qui ressemblait étrangement à celles de Sofya. Zuter était certain d’une conspiration contre lui.), etc. Sans qu’elle le sache, elle lui avait apporté beaucoup. Il était devenu un peu plus démonstratif (tout en restant notre bon vieux Zuter matérialiste) et parlait un petit peu plus.
Cependant, lorsqu’elle lui manquait respect (ce qui arrivait un peu trop souvent), Zuter se vengeait dans l’entraînement. Yasmine s’était révélée être douée en escrime, seule chose que semblait lui avoir enseigner son ancien maître (Jade, et quelle fut la surprise en apprenant qu’elle était la femme de Robin.). Il la fit bosser dur, et lui enseigna pratiquement tout ce que son propre maître lui avait enseigné. Cependant, Zuter ne fit pas la même erreur que ce dernier : Après avoir révélé tous ses techniques secrètes à son apprenti (Zuter), ce dernier s’était cruellement retourné contre lui, et maîtrisant mieux les techniques, l’élève avait tué le maître.
Il n’était donc pas surprenant de voir Yasmine courir tout le tour des terres, qui n’étaient pas sans dire, énormes. Enfin, elle devait bien apprendre.

Quant à Sofya, Zuter, sans s’en rendre vraiment compte, s’était un peu attendri envers elle. Il ne la considérait plus comme une inconnue, mais pas non plus comme une femme. Elle était Sofya, tout simplement, et lui faisait grandement du bien parfois. Il avait remarqué qu’elle avait recommencé à sourire, à avoir des émotions, et bien que lui-même ne les montrait pas, il appréciait ça pour elle. Elle était belle, mais ça, Zuter ne lui avait jamais dit. Enfin, pas directement et explicitement. Il évitait toujours, en trois ans, tout sujet se rapportant à l’amour.

Enfin, la compagnie des femmes ne lui dérangeait pas vraiment, mais parfois, il aimait bien ces longues promenades, avec son dragon, seul être masculin à part lui. Zuter, malgré les nombreuses disputes que les deux «mâles» pouvaient avoir, appréciait grandement la compagnie de Delan. Il était le seul à qui il avait parlé de ses…«malaises» et de ses cauchemars…Enfin, il avait été un peu obligé, car son dragon ressentait toujours les émotions fortes de Zuter, et vice-versa.

Bref, en ce doux matin, la douleur de Zuter passa, comme à l’habitude. Le forgeron se releva, et regarda le ciel. Yasmine, qui devait sûrement être encore entrain de courir, devait quand même bien se débrouiller. Aucun nuages de pluie ne cachait le ciel. Il regarda sa maison, au loin, qui avait dû subir, après l’arrivée de Yasmine, quelques modifications. Le toit avait été refait et ne coulait plus après les nombreuses averses provoquées par l’adolescente. Une petite chambre avait été aménagée pour Yasmine. Zuter avait cédé sa chambre à Sofya, qui, on ne sait pourquoi, obligeait Zuter à dormir avec elle, ce qui irritait le plus possible l'ancien draconnier. Il était mal à l’aise quand il s’agissait d’entrer en contact physique avec Sofya. Pourtant…rien n’était rebutant chez elle. Mais…peut-être par question de respect…Bref.
Zuter se dirigea vers la maison, le pas lourd, se disant qu’il avait vraiment besoin d’un bain. La sueur lui couvrait le dos et il devait bientôt être onze heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofya
Paysanne
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 28
Localisation : Dans la maison de Zuter, à engueuler ce dernier qui a encore laissé traîner ses chaussettes sales!!
âge du perso : Vingt-Deux ans
Pouvoir - Élément : Inconnu - Aucun
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mer 10 Oct - 19:03

(HJ: je le hais, je le hais, JE LE HAIS! FOUTU ORDINATEUR PLEIN DE VIRUS! ARRRRRGH *a encore perdu un post* *marmonne des mauvais mots dans son coin* T_____T)


Irritation. Frustration. Colère. Rage. Haine. Fureur. Au cours des trois dernières années, Sofya avait expérimenté toute cette palette d'émotions colorées. Si son comportement avait été analysé par quelqu'un venant de l'extérieur et ne connaissant rien aux règles non-dites s'étant installées sur les terres de Zuter, on aurait pu la croire impulsive, constamment dans sa semaine ou tout simplement colérique. En effet, combien de fois n'avait-elle pas sauté un plomb pour se mettre à hurler si fort que les murs en avaient tremblé? Combien de fois, armée de son fidèle poêlon, n'avait-elle pas envoyé un violent coup sur la tête de Zuter pour signifier plus clairement que par les hurlements qu'elle était enragée? En réalité, c'était toute cette haine, toute cette rage d'avoir été utilisée, de n'avoir été qu'un simple objet aux yeux de maints hommes qui jaillissait désormais sous forme d'intense crise de colère. Sofya avait de la chance. Tous les membres de sexe masculin n'auraient pas réagit aussi posément que Zuter quant à la bombe ambulante qu'était devenue la jeune femme, qu'on aurait constamment dite "dans sa semaine" - car, oui, depuis le jour où Yasmine avait débarqué dans leur vie à coup de plafond défoncé, elle avait retrouvé la faculté d'enfanter. Ce flot de sang vermeil n'était en réalité que le signal qu'elle avait recouvré une assez bonne santé pour pouvoir mener à terme un enfant. Yasmine lui avait alors expliqué toutes les subtilités de ce qu'était un cycle menstruel, tandis que Zuter, faisant la sourde oreiller, crachait un chapelet de jurons tout en nétoyant le plancher souillé. Cette journée-là n'avait pas été bonne pour le forgeron.

Zuter... Hormis la maisonnette et les tâches ménagères, c'était probablement autour de lui que tournait désormais sa nouvelle vie. Sofya ne l'appréciait pas particulièrement, car la faculté de ressentir une certaine sympathie à l'égard d'autrui ne lui était pas encore revenue. Seule les émotions déprimantes persistaient. C'était d'ailleurs chose bien difficile que d'être joyeux quand le seul homme du décor passait ses journées à lancer des regards meurtriers à qui mieux-mieux ou encore à faire la gueule tel un enfant buté. La jeune femme, ayant désormais atteint l'âge de vingt-deux ans, n'avait pas le souvenir d'avoir souvent vu les lèvres de l'ancien draconnier se retrousser en un simple sourire. On eut dit que les muscles faciaux de Zuter s'étaient figés dans l'inexpressivité. Seuls ses yeux couleur grisaille du matin laissaient filtré ses émotions, et encore! Non, Sofya détestait ce regard gris, ne serait-ce parce qu'il lui rappelait celui du premier homme qui avait porté la main sur elle ou encore celui de cet horrible Quentin. Mais même si le forgeron n'avait pas eu ce regard glacial, elle ne l'aurait pas apprécié davantage. Celui qui laisse trainer ses vêtements un peu partout dans la maison ne méritait pas qu'elle s'intéresse à lui! Et, pourtant, elle lui tordait presque le bras pour qu'il dorme dans le même lit qu'elle - attention, il serait mort si jamais il osait la toucher de la facon la plus furtive!. Question de sécurité? Peut-être bien. Il était le seul à ne jamais avoir tenté d'avoir main mise sur elle. Elle détestait Zuter parce qu'il avait quelque chose de trop en bas de la ceinture et quelque chose en moins en haut. En tant qu'être, elle n'avait rien contre lui, exception faite de sa manie de tout laisser traîner ou de passer des heures interminales à taper sur du métal dans sa forge. Bref, il n'y avait rien à comprendre de son comportement irrationnel. Avec le temps, ses émotions finiraient par se stabiliser, comme tout le reste. Depuis deux mois, elle avait envie de le mordre lorsqu'elle le voyait. Depuis deux mois, elle ne comprenait plus rien...

Quant à sa forge... Sa STUPIDE forge! Avec toutes ces lames, tout ce métal, toute cette chaleur, tout ce bruit..! Il y avait de quoi étouffer! On se serait dit dans le creux d'un volcan se préparant à exploser sous la pression d'une coulée de lave! Zuter en avait presque fait sa tannière et Sofya ne parvenait que rarement à le tirer de là, même lorsqu'elle se mettait à lui balancer des assiettes - pour plus de précaussions, ces dernières étaient désormais en bois. Un jour, la jeune femme s'était promise de tout faire passer au feu... (HJ : XD violente!!)

Pour ce qui était de Yasmine, elle était probablement la seule personne qui ne s'attirait pas les foudres de Sofya. C'était grâce à sa maîtrise rocambolesque du langage que la jeune femme avait appris à s'exprimer avec aisance - ce qui, si elle avait été seule avec Zuter, aurait pris des années étant donné le nombre de mots qu'il prononçait par jour (deux ou trois, au maximum?). La jeune fille, devenue femme, avait certes changé, mais avait toujours ce dont pour s'attirer les foudres de Zuter. Et, comme toujours, Sofya se rangeait du côté de l'ancienne écuyère, ce qui mettait en rogne le forgeron, qui allait alors passer ses nerfs sur ce qui lui tombait sous la main. Ambiance assez colérique dans une cabane éloignée du monde.

Durant toutes ces années, Sofya n'était pas allée en ville. Elle savait certes qu'il y avait quelque chose derrière ce rideau d'arbres, que le monde ne se restreignait pas aux simples terres de l'ancien draconnier. Or, elle n'était pas certaines d'avoir envie d'aller s'y balader.. La peur de l'inconnu grondait toujours en elle. Chaque fois qu'elle s'était aventurée quelque part, elle en avait payé le prix...

Ce jour-là, la jeune femme se trouvait de nouveau dans sa tanière habituelle, la cuisine, et s'afférait à la popote d'un air pensif. Une belle journée s'annonçait. Pas un nuage n'obscurcicait le ciel d'azur tandis qu'un pâle soleil diffusait ses rayons lumineux tout autour, chassant les ombres dans les coins les plus reculés des terres. Cessant un instant son travail (elle était occupée à tailler des carottes à l'aide d'un long couteau), Sofya passa une main vive sur son front afin de dégager ce dernier des diverses mèches brunes lui obstruants la vue. Rapidement, ses yeux sombres firent le tour de la cuisine, pour se poser sur la fenêtre donnant sur l'extérieur. Alors, elle appercut Zuter. Ses cheveux blancs balayé par la brise matinale, il remontait le chemin menant à la maisonette d'une lente démarche d'ours. Sofya remarqué à cet instant quelque chose qui ne lui plaisait guère dans l'état de l'homme.

Laissant son couteau sur la table, la jeune femme se précipita à l'extérieur et, battant des bras, adressa un grand cri à l'égard de Zuter.


-Tu t'es encore roulé dans la boue?! Beugla-t-elle. Où est-ce que tu es allé traîné? Plus de lavage pour moi! Tu te rends compte du temps que ça va me prendre pour récurer toutes tes cochoneries?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmine
Ancienne Écuyer - Voyageuse Bavarde
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 27
Localisation : Surement dans une maisonette perdu en plein milieux de nul à part XD
âge du perso : 18 ans, je fais ce que je veux! XD
Pouvoir - Élément : EaU~ Et elle adore faire tomber de la pluieee~ (XD)
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mer 10 Oct - 22:18

Yasmine courait. Cela pouvait paraître simple dit comme ça mais lorsque l’on devait faire 15 fois le tour de ce qu'était les terres de Zuter, la tâche n’avait rien de simple. Ses pas rapide qui devenaient de plus en plus lord, frappèrent le sol sec et dur. Ses yeux émeraude animés d’une force étrange, nommée détermination, parcouraient l’horizon. Elle calculait. 5 tours... La jeune femme en était qu’a son cinquième tour. Un sourire apparu tout de même sur ses lèvres, malgré la sueur qui mouillait son front. Yas pensait seulement au fait qu’il y a 3 ans, elle c’était évanouis sur le sol après seulement 2 tours. Elle s’en souvenait parfaitement. Il y avait eu un orage dans le ciel ce jour là! Le bon vieux temps, qui n’était pas si vieux que cela à bien y penser.

La journée de son arrivé chez Zuter avait été des plus catastrophique. La jeune fille avait tombé d’un toit, c’était foulé la cheville, et avait du rester immobile pendant une semaine sous menace de ne pas être nourrit si elle osait bouger d’un pouce. Bien sur, cela n’avait pas faite son affaire et ayant un caractère visant la désobéissance, Yasmine c’était levé en pleine nuit car elle avait crut voir quelque un dehors.(XD) Mais malheureusement pour elle, l’écuyère c’était faite pogné par nul autre que ce cher Zuter qui lui avait froidement annoncé qu’elle ne pourrait pas manger avant le lendemain. Ce fut vraiment une autre journée très pénible pour elle. La jeune fille avait eu beau se plaindre de toute les manière, rien n,avait fait changer d’idée l’homme aux cheveux blanc. Yas appris à ce jour à ne jamais sous estimer Zuter et ses menaces. Au moins, comme prédis, sa cheville fut vite rétabli et il fut décidé ensuite qu’elle pouvait rester.

Les premier mois furent plutôt dur pour elle. Yasmine fut soumis, de force selon elle (XD), à un entraînement des plus intensif. Jamais son corps de jeune fille n’avait autant eut mal. Et cela finissait toujours par une bonne averse. Jade lui avait appris à se battre mais l’écuyère manquait d’endurance. Ce que Zuter lui appris en premier. Sachant se battre, elle perfectionna aussi ses techniques d’escrime. La rapidité lui vient ensuite et avec le temps et également avec une certaine patiente de l’ancien draconier, la jeune fille s’améliora énormément. Restait plus qu’un seul problème. Ses pouvoirs non contrôlé. Combien de fois, sans le vouloir, Yasmine avait-elle fait tomber de la pluie sur leur tête? Un assez bon nombre de fois. Gérant mal ses émotions, la jeune fille gérait mal ses pouvoirs qui étaient directement relié à ses humeurs. Cette partie de son appentissage fut également douloureuse. Car à la moindre petite colère, tristesse, douleur ou irritation, de gros nuage de pluie menaçait les terres de Zuter. Mais Yas appris, non sans difficulté, à contenir ses émotions et à prendre de grande respiration pour demeurer calme. Peu à peu, les nuages passèrent et la pluie se fit beaucoup moins présente. Au grand soulagement de Zuter, Sofya et Delan (XD) Les mois passaient, et sans vraiment le remarquer, Yasmine changeait tout en gardant sa personnalité.

N’ayant pas oublié son ancienne vie, l’écuyère repensait parfois aux chevaliers. Surtout Jade, son ancien maître. Malgré tout, elle ne regrettait pas sa décision d’être partie et pendant la première année passée chez Zuter, la jeune fille ignora les messages télépathiques envoyés par Jade. Elle ne faisait que s’excuser ou bien demander de ses nouvelles. Trop entêté pour y réponde, Yasmine les ignorait. Mais un jour, elle appris la naissance de l’enfant de la jeune femme, épouse de Robin. Surprise, elle avait écouter attentivement se message qui lui annonçait en même temps qu’elle était marraine de cette jeune Angélika. Marraine à 17 ans? Pas stupide au point de rien dire, Yas avait répondu à Jade sans pour autant lui dire ou elle se trouvait. Elle l’avait remercié tout en lui souhaitant beaucoup de bonheur. Malgré tout, l’adolescente ne chercha pas à la revoir. Elle ne communiqua pas non plus avec Jade par après. Les mois avaient passé et tout juste après avoir eu 18 ans, Yasmine appris la mort de Leila, une femme chevalier qu’elle connaissait bien. En faite, si elle avait resté dans l’ordre, la femme aurait sans doute été son maître puisque Jade ne voulait plus d’elle au moment de sa fuite. Mais sinon, elle resta couper du monde des chevaliers. Et la jeune femme ne regrettait rien.

Aujourd’hui, Yasmine vivait toujours aux coté de Zuter et Sofya. La jeune femme avait développé des liens avec eu. À commencer par Zuter. Oui, il pouvait se montré énervant, frustré, non discutable, renfermé, indépendant, cruel, anti-sociable, dur, sans coeur etc... (XD) mais n’ayant pas vraiment de famille, elle le voyait désormais comme sa famille. Un genre de père exigeant, un grand frère dangereux... Elle aimait bien parler avec lui même si il ne répondait que rarement. Yas l’admirait d’une certaine façon mais le détestait aussi pour certain truc concernant son passé de meurtrier. Sans vouloir l’avoué, ses deux l’a c’était attaché l’un à l’autre. Il y avait aussi Sofya qui à sa première rencontre avait semblé morte et sans vie. Mais à force de discuter et d’être patiente et douce envers elle, la jeune femme c’était remise à sourire et semblait même plus heureuse. Yasmine compris vite que malgré son air fragile, So savait crier et piquer des colères. Heureusement pour Zuter, l’adolescente réussissait à arrêter la furie avait qu’elle n’assomme pour de bon l’homme aux cheveux blanc. En faite, cela la faisait parfois rire même si elle se retenait de toutes ses forces pour ne pas le laisser paraître. Disons qu’elle ne connaissait pas de gens capable d’atteindre Zuter! Et puis la gentille jeune femme prenait toujours de son coté ce qui permettait parfois à Yas de s’évité d’être privé de nourriture ou bien de devoir faire 20 tours de terre. L’adolescente croyait tout de même qu’il finirait par se passer quelque choses entre ses deux adultes à la personnalité différente. Enfin, elle doutait toute de même (XD)
Son amitié avec Delan resta toujours la même. Le dragon qui, pour elle, l’avait sauvé de son ancienne vie, était un véritable ami. Spécial certes, mais attachant à sa façon. Depuis le jour de son évasion, Yasmine n’avait pas regrimpé sur son dos, à sa grande joie (XD) ce qui ne l’avait pas empêché de le voir démolir à plusieurs reprises les champs de Zuter. Il était vraiment incroyable celui là mais la jeune femme l’aimait bien. Delan la faisait rire et malgré ses maladresses, elle l’admirait pour sa loyauté et son grand coeur caché de dragon.

Sortant de ses pensés, Yasmine revient sur terre lorsque la charmante voix de Sofya lui parvient aux oreilles. Elle compris qu’il y en avait un qui l’avait contrarié. Malheureusement, la jeune femme ne pouvait pas arrêter sa course et après avoir dépasser la maison, ce qui marquait la fin de son sixième tour, elle rapporta son attention sur sa tâche. Elle commençait à respirer moins facilement et la soif allait sans doute la gagner peu à peu. Pourtant, elle devait continuer et le faire jusqu’au bout. Ce n’était vraiment pas le moment de contrarier l’ancien draconnier. En parlant de lui, Yas s’inquiétait à son sujet depuis quelque temps. Non pas qu’il avait changé ses habitudes, car il continuait toujours à passer ses journées dans sa forge ou bien à s’occuper seul, mais c’était plutôt au sujet de sa santé. Observatrice comme elle était, elle avait bien vue que celui ci semblait malade. Mais la dernière fois qu’elle lui en avait parler, la discutions avait mal fini. On dirait bien que Zuter ne semble pas comprendre qu’il n’allait pas bien et qu’il inquiétait Yasmine. Quelle tête dure! Néanmoins, elle garda un oeil sur lui tout en le laissant tranquille. Avec les années, elle avait aussi appris à respecter la solitude de Zuter. Essoufflé, elle préféra ne plus penser à rien et faire le vide dans son esprit pour obtenir une meilleure endurance. Il restait tout de même 9 tours à faire. Jetant quelque regard pour surveiller les alentours, Yasmine s’assura que tout était comme à l’habitude. Elle n’avait pas vraiment osé en parler mais c’était beaucoup trop calme depuis quelque temps. Les problèmes finiraient sans doute par revenir un jour ou l’autre. Ses cheveux bruns attachés en queue de cheval volant derrière elle, la jeune femme continua sa course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zuter
Ancien draconnier à la retraitre - Forgeron
avatar

Nombre de messages : 202
Age : 27
Localisation : Dans ma maison.
âge du perso : 30 ans
Pouvoir - Élément : Terre
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Jeu 11 Oct - 18:37

Quelle surprise Zuter eut en entendant la voix mélodieuse de Sofya. Il leva les yeux au ciel, sachant qu'à cette distance, elle ne le voyait pas. (xD) Seigneur dieu. Il les laverait lui-même ses foutus «cochonneries» si ça pouvait l'empêcher de crier! Rah...et ce mal de tête qui n'en finissait plus! Zuter voulait bien avouer qu'il se laissait traîner par moment, mais là à être l'homme le plus sale au monde....Quand même. Yasmine n'était pas vraiment mieux avec son esprit désobéissant d'adolescente.

Mais encore là....La solidarité féminine expliquait tout.
Ah les femmes.

Zuter ne pressa pas le pas (il n'était pas trop enjoué de se retrouver face à une femme frustrée) et quand il arriva à quelques mètres de Sofya (juste assez loin pour ne pas recevoir une gifle mais assez proche pour qu'ils se comprennent), l'homme s'arrêta.


-Je ne crois pas, Sofya, que je t'ai jamais demandé de faire le lavage et la cuisine. Est-ce que je dois te rappeler que c'est toi qui a décidé de tout prendre en charge sans même m'en aviser? demanda-t-il, son ton exaspérer assez évidant dans la phrase, tout en levant un sourcil. Et puis je vivais avant que tu arrives alors je suis bien capable de faire ce foutu lavage moi-même!

Il ne voulait pas que son ton de voix monte, désirant rester calme, mais Sofya le mettait en dehors de ses gonds, et ça l'énervait. Déjà qu'il avait mal à la tête. Zuter n'avait pas trop envi de se battre pour l'instant. Il soupira et se massa les tempes.

-Oh et puis abandonne tout ça. Je m'en fou. Fait ce que tu veux.


Puis il la contourna, et, abandonnant l'idée du bain, se dirigea vers sa forge. Là au moins aurait-il peut-être un petit peu la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasmine
Ancienne Écuyer - Voyageuse Bavarde
avatar

Nombre de messages : 152
Age : 27
Localisation : Surement dans une maisonette perdu en plein milieux de nul à part XD
âge du perso : 18 ans, je fais ce que je veux! XD
Pouvoir - Élément : EaU~ Et elle adore faire tomber de la pluieee~ (XD)
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Mar 16 Oct - 21:22

Yasmine courait a présent son dernier tour. Ses joues étaient rouges et son souffle court. Sa gorge était naturellement sec et ses pas devenaient de plus en plus lourd. Mais malgré ses désagréments, la jeune femme courait toujours. Certes, elle ne courait pas à 100 kilomètre heures, mais elle tentait de garder une bonne cadence. Pas question de lâcher lors du dernier tour! Le visage légèrement crispé et les dents serrées, Yas calcula la distance qui lui restait à parcourir pour s’encourager un peu. 900 mètres tout ou plus.

Lorsqu’il ne lui resta que 500 mètres avant d’arriver, Yasmine s’arrêta pour reprendre son souffle. Elle avait horriblement soif! Levant la tête vers le ciel bleu, elle eut une soudaine envie de faire tomber un peu de pluie froide. Mais le soleil était si éclatant aujourd’hui que la jeune femme préféra ne pas gâcher une si belle journée. Mais, mourrant de soif, elle entrepris de vite réfléchir a une solution rapide et simple. Après tout, elle maîtrisait bien ses pouvoirs sur l’eau! Elle connaissait sans doute une solution, car Yas ne sentait pas la force de courir les derniers 500 mètres jusqu’a la maison pour ensuite boire de l’eau.

Une idée la traversa alors et la jeune femme s’accroupi en posant ses deux mains sur le sol poussiéreux. Utilisant sa magie, elle allait simplement puiser l’eau dans le sol pour la faire jaillir de la terre, créant une petite fontaine d’eau. Facile a faire. Se concentrant en tachant d’oublier sa soif et sa faim, qui venait juste de commencer, Yasmine senti circuler l’eau sous elle. Rassemblant le plus de liquide possible elle l’aspira d’un coup à la surface. Malheureusement, son plan avait un petit défaut qu’elle ne tarda pas à voir. En jeune femme quelque fois irréfléchie sur certain point, Yasmine n’avait pas pensé à dégager le sol avant de faire jaillir l’eau. Résultat, une innocente roche, qui se trouvait à cet endroit, revola en plein milieu du front de la coureuse. Surprise, Yas se laissa tomber sur les fesses en plaquant sa main sur l’endroit ou la roche l’avait frappé. Elle pouvait sentir une bosse qui se formait et un mal de tête s’empara d’elle.


-Quel idiote!, s’exclama -t’elle pour elle même.

Elle but tout de même l’eau, en se mouillant tout le chandail, puis Yasmine fit disparaître la fontaine sous terre. Mais de quoi elle allait avoir l’air avec sa bosse dans le front!? Et comment expliqué ça? Sofya allait sans doute capoté et Zuter... Et Zuter, elle aimait mieux ne pas y penser. Soupirant, la jeune femme eut tout de même une idée. Elle détacha ses longs cheveux bruns pour laisser ses mèches rebelles cacher son bleu causé par la maudite roche. Cette idée aussi de vouloir boire tout de suite et maintenant! Ragent un peu contre elle même la jeune femme couru ses derniers 500 mètres jusqu’a la maisonnette. Quand même, elle était fier d'avoir fait ses 15 tours en si peu de temps. S’assurant une dernière fois que ses cheveux cachaient sa bosse, Yasmine entra dans la forge où elle trouva Zuter, occupé à ses occupations habituelles. S'acotant contre le cadre de porte, elle attendit qu'il fasse moins de bruit pour lui parler.

-Salut, lança t-elle, j’ai terminé mes 15 tours! Et toi sa va? Je vois que tu es toujours en vie même après avoir entendu So te crier dessus tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofya
Paysanne
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 28
Localisation : Dans la maison de Zuter, à engueuler ce dernier qui a encore laissé traîner ses chaussettes sales!!
âge du perso : Vingt-Deux ans
Pouvoir - Élément : Inconnu - Aucun
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   Ven 26 Oct - 22:58

(PDÉ : Bon, Zuter, après avoir tiré aux cartes avec Xéno l’avenir de Sofya, je tiens à t’annoncer que tu as dès lors six mois pour dire à Sofya que tu la trouves jolie et pour lui envoyer une lettre! Et pour lui avouer des sentiments sincères XD *se pogne la poêle de So dans la gueule* AILEUH!)

Le regard de fauve furibond qu’elle jeta à Zuter tandis que ce dernier lui tournait le dos comme un vulgaire lâche était si significatif que même le plus idiot des imbéciles n’aurait eu de peine à en saisir la signification. Les joues blafardes de la jeune femme s’enflammèrent, donnant à sa peau de lait une teinte de fureur cramoisie. Ses yeux sombres jetaient des éclairs de feu sur les talons de l’homme à la chevelure immaculée, comme si elle espérait le voir réduire en poussière. Ah bon? Ainsi, il n’avait donc pas besoin d’elle? Ne venait-il pas de lui cracher en pleine figure qu’il vivait très bien avant son arrivée?

Sentant une indescriptible rage embraser son corps, Sofya tourna les talons et entra dans la maison en faisant claquer si fort ces derniers sur le plancher qu’on put craindre durant un temps qu’elle n’y laisse les traces de son passage sous forme de trous béants. Ne pouvant relâcher sa colère sur les meubles – il y en avait déjà si peu! – la jeune femme donna néanmoins un violent coup de pied à la chaise la plus proche, renversant cette dernière qui heurta le sol en claquant. Puis, sans cérémonie autre, elle envoya valser toute la vaisselle se trouvant sur le comptoir. Zuter ne lui avait-il pas dit qu’il se fichait éperdument de ce qu’elle ferait? Hey bien, maintenant, il paierait pour ses paroles jetées en l’air! De toute façon, s’il n’en avait que faire de ses actions, devoir ramasser des éclairs d’assiettes fracassées ne devrait lui poser aucun problème! Car Sofya n’avait nullement l’intension d’effacer les traces de sa colère. Au contraire, elle préférait que cet homme qui ne la considérait pas soit témoin de ce qu’elle avait fait de… SA maison. Car combien de fois Zuter ne lui avait-il pas mentionné qu’il s’agissait de son chez-lui avant tout? Elle ne les comptait plus…

Ayant terminé de saccager la cuisine ainsi que de tout renverser ce que ses bras freluquets le lui permettaient, Sofya agrippa d’un geste vif et brusque sa cape de voyage – enfin, une des vieilles capes de Zuter qu’elle avait pris le soin de rafistoler lorsqu’elle avait appris à ne pas se piquer les doigts en faisant de la couture – avant de l’envoyer tout aussi vivement sur ses frêles épaules. Puis, sans piper mot, elle se rendit à l’extérieur, passa comme un coup de vent devant Yasmine, ses boucles sombres voltigeant derrière elle avec colère, et entra en trombe dans la forge. Gardant toujours le silence, elle se dirigea vers Zuter, qui était d’ailleurs beaucoup plus grand qu’elle. Et…

Elle lui balança les derniers vestiges de la vaisselle en pleine gueule. Tandis qu’elle passait de nouveau la porte pour sortir à l’extérieur, Sofya lança par dessus son épaule d’une voix vibrante de colère :


-Arrange-toi seul avec tes cochoneries! Moi, je fiche le camp! J’en ai marre de ton attitude austère! Elle me fout les boules ! Apprendre à sourire ne te ferait pas de mal non plus!
(PDÉ: Sofya, exagérer? Pas pentoute voyons XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Terres de Zuter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Terres de Zuter
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Qu'est ce qu'on va s'ennuyer en Terres Immortelles...
» Carte des Terres du Milieu
» Editions Icare : Les Terres Suspendues
» Partages de terres
» Terres Saintes et profanes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Falaises du Sùndavar :: Au pied des falaises-
Sauter vers: